60 pippa.io <![CDATA[C'est la vie]]> https://journaleuse.com/category/podcast/ fr Margaux Duquesne vie, société, culture Margaux Duquesne Le podcast sans étiquette et sans concession Produit par Margaux Duquesne. Produit par Margaux Duquesne. no margaux duquesne info+5b33ef1fcc2074f94c0f1698@mg.pippa.io episodic https://assets.pippa.io/shows/5b33ef1fcc2074f94c0f1698/1530136553525-c67001b92a86291a35325c0ba580c49f.jpeg https://journaleuse.com/category/podcast/ <![CDATA[C'est la vie]]> Ex-gourou et croyances New Age Ex-gourou et croyances New Age Thu, 22 Nov 2018 16:15:35 GMT 48:15 5bf6926e9ef39c3e3112dad2 no https://shows.pippa.io/cest-la-vie/ex-gourou-croyances-new-age full 1 7 Elisabeth Feytit, documentariste, a fait partie de la sphère ésotérique pendant de longues années. Un jour, elle décide d'en savoir plus sur les enfants indigo : elle découvre les vidéos sur Internet de la Canadienne Jessica Schab, surnommée aussi Jessica Mystic.


Jessica est une ancienne leader spirituelle influente, qui se pensait investie d'une mission, celle de répandre l'Amour universel. Peu à peu, la guide remet en cause ses croyances New Age et laisse s'installer le doute... C'est l'histoire d'un déconditionnement mental et d'un retour, un peu violent, à la réalité.


Elisabeth réalise actuellement un documentaire sur l'histoire incroyable de Jessica : le film s'intitule "Ex-Gourou" (produit par l'Esprit et la Matière).


Crédits :

Musique originale et mix : David Federmann

Illustration : L'atelier Mouette.

Merci à Matthieu Stefani du podcast "Génération Do It Yourself" pour le prêt de son studio d'enregistrement ainsi qu'à toutes les personnes qui ont participé aux voix pour le générique, dont la petite Juliette <3


Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram.

]]>
Elisabeth Feytit, documentariste, a fait partie de la sphère ésotérique pendant de longues années. Un jour, elle décide d'en savoir plus sur les enfants indigo : elle découvre les vidéos sur Internet de la Canadienne Jessica Schab, surnommée aussi Jessica Mystic.


Jessica est une ancienne leader spirituelle influente, qui se pensait investie d'une mission, celle de répandre l'Amour universel. Peu à peu, la guide remet en cause ses croyances New Age et laisse s'installer le doute... C'est l'histoire d'un déconditionnement mental et d'un retour, un peu violent, à la réalité.


Elisabeth réalise actuellement un documentaire sur l'histoire incroyable de Jessica : le film s'intitule "Ex-Gourou" (produit par l'Esprit et la Matière).


Crédits :

Musique originale et mix : David Federmann

Illustration : L'atelier Mouette.

Merci à Matthieu Stefani du podcast "Génération Do It Yourself" pour le prêt de son studio d'enregistrement ainsi qu'à toutes les personnes qui ont participé aux voix pour le générique, dont la petite Juliette <3


Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram.

]]>
<![CDATA[J'aimerais m'apercevoir (nue) à travers votre regard]]> Sat, 20 Oct 2018 14:38:04 GMT 20:38 5bcb3dcdf4c7e0520817458c no https://shows.pippa.io/cest-la-vie/isabelle-collection-nu-photo full 1 6 Isabelle aime la photographie, mais elle n’est pas photographe. Elle admire les photographes : elle reconnait leur génie, mais connait aussi leur problème d’égo, de reconnaissance et parfois… leur suffisance.


Pendant des années, Isabelle, jeune inconnue, travaillant à Paris en tant qu’assistante médicale dans un hôpital, s’était mis en tête de demander aux photographes qu’elle aimait, de la photographier nue : « J’aimerais m’apercevoir à travers votre regard », leur écrivait-elle. Ses courriers étaient enflammés, sans filtre, car Isabelle est du genre à dire sans pudeur son amour et son admiration aux autres.


Pour découvrir sa collection en image, rendez-vous sur mon blog Journaleuse.


Crédit photo : Isabelle Mège © Michel Szulc-Krzysanowki.


Extrait du documentaire : "I" comme Isabelle, de Jérôme de Missolz, avec l'aimable autorisation de ses proches.


Crédit musique :

Gaúcho - Corta Jaca / @Musopen

Waltz Op. 8, no. 3 Tariq Harb / @Musopen


Illustration : L'atelier Mouette.


Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram.

]]>
Isabelle aime la photographie, mais elle n’est pas photographe. Elle admire les photographes : elle reconnait leur génie, mais connait aussi leur problème d’égo, de reconnaissance et parfois… leur suffisance.


Pendant des années, Isabelle, jeune inconnue, travaillant à Paris en tant qu’assistante médicale dans un hôpital, s’était mis en tête de demander aux photographes qu’elle aimait, de la photographier nue : « J’aimerais m’apercevoir à travers votre regard », leur écrivait-elle. Ses courriers étaient enflammés, sans filtre, car Isabelle est du genre à dire sans pudeur son amour et son admiration aux autres.


Pour découvrir sa collection en image, rendez-vous sur mon blog Journaleuse.


Crédit photo : Isabelle Mège © Michel Szulc-Krzysanowki.


Extrait du documentaire : "I" comme Isabelle, de Jérôme de Missolz, avec l'aimable autorisation de ses proches.


Crédit musique :

Gaúcho - Corta Jaca / @Musopen

Waltz Op. 8, no. 3 Tariq Harb / @Musopen


Illustration : L'atelier Mouette.


Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram.

]]>
Se relever après le Bataclan Se relever après le Bataclan Wed, 05 Sep 2018 23:51:54 GMT 50:20 5b906c1accdae177435e148e no https://shows.pippa.io/cest-la-vie/se-relever-apres-le-bataclan Trois ans après les attentats, Sophie quitte Paris full 1 5 Comment se débrouille-t-on avec la vie après le Bataclan ? Le vendredi 13 novembre 2015, Sophie était dans la fosse, au Bataclan. Elle s'est pris deux balles dans les jambes, dont une qui est restée dans son bassin pendant un an et demi. Je l'ai rencontrée quatre jours avant qu'elle ne déménage à Lyon parce que la vie à Paris n'était plus possible pour elle. Sur son compte Twitter, le 15 novembre 2015, elle a publié ce message : "Vendredi 13 je n'ai pas eu de chance, j'ai pris une balle. Mais c'était aussi la journée de la gentillesse alors on m'a laissé vivre."


Je publie cet entretien sans montage, sans intro, sans musique ni fioriture. Une conversation à nue, en conditions réelles, parce que je ne vois rien à ajouter aux mots de Sophie.


Illustration : L'atelier Mouette.


Plus d'info sur Journaleuse.

Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram.

]]>
Comment se débrouille-t-on avec la vie après le Bataclan ? Le vendredi 13 novembre 2015, Sophie était dans la fosse, au Bataclan. Elle s'est pris deux balles dans les jambes, dont une qui est restée dans son bassin pendant un an et demi. Je l'ai rencontrée quatre jours avant qu'elle ne déménage à Lyon parce que la vie à Paris n'était plus possible pour elle. Sur son compte Twitter, le 15 novembre 2015, elle a publié ce message : "Vendredi 13 je n'ai pas eu de chance, j'ai pris une balle. Mais c'était aussi la journée de la gentillesse alors on m'a laissé vivre."


Je publie cet entretien sans montage, sans intro, sans musique ni fioriture. Une conversation à nue, en conditions réelles, parce que je ne vois rien à ajouter aux mots de Sophie.


Illustration : L'atelier Mouette.


Plus d'info sur Journaleuse.

Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram.

]]>
<![CDATA[Questions réac' à une féministe en pyjama]]> Sun, 19 Aug 2018 11:18:07 GMT 22:33 5b7951efbc528548627fbf4a no https://journaleuse.com/2018/08/19/questions-reac-a-une-feministe-en-pyjama/ Comment vivre son féminisme après #MeToo ? full 1 4 Ludivine Demol est chercheuse en 'gender studies'. Elle réalise actuellement une thèse sur la consommation pornographique des adolescentes, dans la construction de leur genre.


Ludivine défend un féminisme pro-choix, que ce soit dans sa manière de s'habiller ou d'explorer librement sa propre sexualité. Je reviens avec elle sur tout une série d’idées reçues qu’on peut avoir sur comment allier féminisme et vie de femmes. On parle de pornographie, désir féminin, patriarcat, harcèlement de rue... 


Même si le mouvement #MeToo a délié les langues, il reste encore pas mal des tabous, des sujets que même les filles entre elles n’osent pas toujours aborder.


Illustration : L'atelier Mouette.

Musique : Circus Homunculus // Lobo Loco (FMA)


Plus d'info sur Journaleuse.

Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram.

]]>
Ludivine Demol est chercheuse en 'gender studies'. Elle réalise actuellement une thèse sur la consommation pornographique des adolescentes, dans la construction de leur genre.


Ludivine défend un féminisme pro-choix, que ce soit dans sa manière de s'habiller ou d'explorer librement sa propre sexualité. Je reviens avec elle sur tout une série d’idées reçues qu’on peut avoir sur comment allier féminisme et vie de femmes. On parle de pornographie, désir féminin, patriarcat, harcèlement de rue... 


Même si le mouvement #MeToo a délié les langues, il reste encore pas mal des tabous, des sujets que même les filles entre elles n’osent pas toujours aborder.


Illustration : L'atelier Mouette.

Musique : Circus Homunculus // Lobo Loco (FMA)


Plus d'info sur Journaleuse.

Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram.

]]>
<![CDATA[Le chemin de l'exil d'Ismaël ]]> Fri, 03 Aug 2018 10:43:31 GMT 16:20 5b6431d3c32233af2767c104 no https://shows.pippa.io/cest-la-vie/le-chemin-de-lexil-dismal Du Cameroun à la France, en passant par la Libye full 1 3 Ismaël, un Camerounais de 19 ans, a demandé l'asile en France. Il ne vient pas d'un pays en guerre, il n'est donc pas considéré par les autorités comme un réfugié de guerre. Pourtant, son parcours est jalonné de violences et d'atteintes aux droits humains.


Orphelin, Ismaël voulait rejoindre l’Algérie pour travailler. Mais ça ne s’est pas du tout passé comme prévu. Il raconte la traversée du désert au Niger : les rackets et les blessures de ses compagnons de route. Puis la prison en Libye, où il a vécu un vrai calvaire. Il a alors tenté le tout pour le tout par la mer Méditerranée, pour rejoindre l'Europe.


Comme beaucoup de jeunes qui décident de quitter leur pays, tout a commencé par un drame familial...


Musique : Bensound

Illustration : L'atelier Mouette

]]>
Ismaël, un Camerounais de 19 ans, a demandé l'asile en France. Il ne vient pas d'un pays en guerre, il n'est donc pas considéré par les autorités comme un réfugié de guerre. Pourtant, son parcours est jalonné de violences et d'atteintes aux droits humains.


Orphelin, Ismaël voulait rejoindre l’Algérie pour travailler. Mais ça ne s’est pas du tout passé comme prévu. Il raconte la traversée du désert au Niger : les rackets et les blessures de ses compagnons de route. Puis la prison en Libye, où il a vécu un vrai calvaire. Il a alors tenté le tout pour le tout par la mer Méditerranée, pour rejoindre l'Europe.


Comme beaucoup de jeunes qui décident de quitter leur pays, tout a commencé par un drame familial...


Musique : Bensound

Illustration : L'atelier Mouette

]]>
<![CDATA[[TEASER] Ismaël : En Libye, on nous bastonnait trois fois par jour : à 9h, 15h et 18h" ]]> Mon, 16 Jul 2018 15:44:01 GMT 1:31 5b4cbd41744e38606789710a no https://shows.pippa.io/cest-la-vie/teaser-ismal-en-libye-on-nous-bastonnait-trois-fois-par-jour trailer 1 3 Ismaël, 19 ans, a quitté le Cameroun, après s'être fait attaquer à la machette par son oncle. Son père est mort quand il était petit et sa maman est décédée en 2013, des suites d'une maladie.


Ismaël a décidé de fuir son pays pour ces raisons : il a traversé le Nigéria, puis il a survécu au désert du Niger, avant d'arriver en Libye, où il est resté en prison pendant trois mois et dix-neuf jours. Là-bas, il s'est fait torturé : bastonné trois fois par jour, électrocuté. La nourriture ? Une fois tous les trois jours.


Ismaël a réussi à s'échapper et a embarqué dans un zodiac, en Méditerranée. Il est arrivé en Europe, à l'automne dernier. En Italie, d'abord, mais à cause de la barrière de la langue, il a préféré rejoindre la France, où il pouvait au moins s'exprimer.


La France, justement, vient de lui refuser le droit d'asile : un billet d'avion pour l'Italie lui a été remis, où on lui intime de retourner, puisque c'est le premier pays où ses empreintes ont été enregistrées.


Récit à suivre d'Ismaël, 19 ans, que je remercie infiniment pour sa confiance. Documentaire intégral à suivre bientôt.

Dessin : Elisa Perrigueur.

Musique : Bensound.

]]>
Ismaël, 19 ans, a quitté le Cameroun, après s'être fait attaquer à la machette par son oncle. Son père est mort quand il était petit et sa maman est décédée en 2013, des suites d'une maladie.


Ismaël a décidé de fuir son pays pour ces raisons : il a traversé le Nigéria, puis il a survécu au désert du Niger, avant d'arriver en Libye, où il est resté en prison pendant trois mois et dix-neuf jours. Là-bas, il s'est fait torturé : bastonné trois fois par jour, électrocuté. La nourriture ? Une fois tous les trois jours.


Ismaël a réussi à s'échapper et a embarqué dans un zodiac, en Méditerranée. Il est arrivé en Europe, à l'automne dernier. En Italie, d'abord, mais à cause de la barrière de la langue, il a préféré rejoindre la France, où il pouvait au moins s'exprimer.


La France, justement, vient de lui refuser le droit d'asile : un billet d'avion pour l'Italie lui a été remis, où on lui intime de retourner, puisque c'est le premier pays où ses empreintes ont été enregistrées.


Récit à suivre d'Ismaël, 19 ans, que je remercie infiniment pour sa confiance. Documentaire intégral à suivre bientôt.

Dessin : Elisa Perrigueur.

Musique : Bensound.

]]>
Les pouvoirs de la gratitude avec Florence Servan-Schreiber Les pouvoirs de la gratitude avec Florence Servan-Schreiber Wed, 04 Jul 2018 23:26:38 GMT 31:02 5b3d57af2373c3620fc534c3 no https://journaleuse.com/2018/07/05/les-pouvoirs-de-la-gratitude-avec-florence-servan-schreiber/ Des études scientifiques démontrent ses bienfaits. full 1 2 Florence Servan-Schreiber est spécialiste de la psychologie positive et s'intéresse depuis longtemps à une émotion bien moins anodine qu'on ne le croit : la gratitude.


Pour elle, ce n’est ni nouveau, ni naïf, ni sophistiqué : c’est juste une capacité à reconnaitre ce qu’il y a de meilleur. Florence s'est penchée sur de nombreuses études, portant sur des victimes des attentats du World Trade Center, ou encore sur des bonnes soeurs dans un couvent... Toutes ces recherches arrivent à ces conclusions : la gratitude augmente le niveau de satisfaction de la vie et la longévité.


Florence Servan-Schreiber a publié '3 ans de kifs', un livre à compléter, édité aux éditions Marabout.


Plus d'info sur Journaleuse.

Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram.

]]>
Florence Servan-Schreiber est spécialiste de la psychologie positive et s'intéresse depuis longtemps à une émotion bien moins anodine qu'on ne le croit : la gratitude.


Pour elle, ce n’est ni nouveau, ni naïf, ni sophistiqué : c’est juste une capacité à reconnaitre ce qu’il y a de meilleur. Florence s'est penchée sur de nombreuses études, portant sur des victimes des attentats du World Trade Center, ou encore sur des bonnes soeurs dans un couvent... Toutes ces recherches arrivent à ces conclusions : la gratitude augmente le niveau de satisfaction de la vie et la longévité.


Florence Servan-Schreiber a publié '3 ans de kifs', un livre à compléter, édité aux éditions Marabout.


Plus d'info sur Journaleuse.

Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram.

]]>
La médiocratie au travail avec Alain Deneault La médiocratie au travail avec Alain Deneault Wed, 27 Jun 2018 21:27:08 GMT 35:38 5b340139cc2074f94c0f169a no http://journaleuse.com/2018/06/27/mediocratie/ full 1 1 Pour ce premier épisode de "C'est la vie", j'ai invité le philosophe canadien Alain Deneault, qui enseigne la pensée critique en science politique à l'Université de Montréal. Ses travaux sont d'habitude centrés autour de la corruption, de l'évasion fiscale, de l'impact des industries pétrolières... Mais en 2015, il publie un petit livre chez Lux Éditeur, un ouvrage qui va faire couler beaucoup d'encre : La Médiocratie. Une critique acerbe du monde du travail contemporain où la moyenne devient la norme. Il nous explique que le médiocre n'est pas celui que l'on croit :


"Les médiocres ne sont pas des paresseux, au contraire : ils travaillent beaucoup. Etre médiocre est exigeant : c’est se conformer à des pouvoirs sans réfléchir à ce qu’on fait."


Avec des extraits du documentaire La Mise à mort du travail de Jean-Robert Viallet et un extrait du film Heis d'Anaïs Volpé sur la génération précaire.


Plus d'info sur Journaleuse.

Suivez-moi sur Twitter, Facebook et Instagram.


Musique de audiolibrary YouTube :

*Danse of Questionable Tuning par Kevin MacLeod est distribué sous la licence Creative Commons Attribution (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/)

Source : http://incompetech.com/music/royalty-free/index.html?isrc=USUAN1100506

Artiste : __url_artiste__

]]>
Pour ce premier épisode de "C'est la vie", j'ai invité le philosophe canadien Alain Deneault, qui enseigne la pensée critique en science politique à l'Université de Montréal. Ses travaux sont d'habitude centrés autour de la corruption, de l'évasion fiscale, de l'impact des industries pétrolières... Mais en 2015, il publie un petit livre chez Lux Éditeur, un ouvrage qui va faire couler beaucoup d'encre : La Médiocratie. Une critique acerbe du monde du travail contemporain où la moyenne devient la norme. Il nous explique que le médiocre n'est pas celui que l'on croit :


"Les médiocres ne sont pas des paresseux, au contraire : ils travaillent beaucoup. Etre médiocre est exigeant : c’est se conformer à des pouvoirs sans réfléchir à ce qu’on fait."


Avec des extraits du documentaire La Mise à mort du travail de Jean-Robert Viallet et un extrait du film Heis d'Anaïs Volpé sur la génération précaire.


Plus d'info sur Journaleuse.

Suivez-moi sur Twitter, Facebook et Instagram.


Musique de audiolibrary YouTube :

*Danse of Questionable Tuning par Kevin MacLeod est distribué sous la licence Creative Commons Attribution (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/)

Source : http://incompetech.com/music/royalty-free/index.html?isrc=USUAN1100506

Artiste : __url_artiste__

]]>